Language ch-fr

Peindre les murs extérieurs

80% of 100%

Repeindre les murs extérieurs de votre maison peut lui donner l'apparence soignée qui lui donnera une valeur ajoutée. La peinture protège par ailleurs les murs du mauvais temps. Mais il s'agit d'un travail qui nécessite connaissances et préparation. Pour un résultat optimal et une protection durable, il faut impérativement prendre tout le temps nécessaire aux préparatifs, et choisir des matériaux de première qualité.

Généralités
Utiliser des pinceaux et rouleaux de bonne qualité, qui donneront un résultat nettement supérieur.

  1. Choisir la peinture

    La peinture acrylique (à l'eau) pour murs extérieurs est le choix idéal. Ce type de peinture étanchéifie le mur tout en laissant échapper vers l'extérieur l'humidité qu'il recèle. Au préalable, enlever autant d'obstacles que possible : volets, plantes et buissons, lierre, etc. Contrôler le jointoiement des briques et retirer tous corps étrangers du mur : chevilles, vis, clous, etc.

  2. Réparer les fissures et le jointoiement du briquetage

    Dans le cas d'un vieux mur de briques, il y a de fortes chances qu'une partie des joints soit en mauvais état ou ait complètement disparu. Il faut réparer le jointoiement avant de peindre : éliminer le mortier endommagé, refaire les joints, colmater les fissures, etc.

  3. Dépôts de salpêtre

    Si vous peignez un mur neuf, il y a de fortes chances qu'il présente des traces de salpêtre. Ce phénomène est dû à des sels minéraux laissés par l'évaporation de l'eau présente dans le mur. On peut enlever ces traces blanches à la brosse métallique ou au Multi-Stripper avec brosse de nettoyage. Éliminer la poudre ainsi produite à l'aide d'une brosse douce. N.B. : ne pas laisser les murs propres et secs reprendre l'humidité ! Et bien sûr, le nettoyeur haute pression est à proscrire : il ne ferait que relancer le processus.

  4. Nettoyer le mur

    Toujours partir d'un mur propre. Si le mur est sensible à l'eau ou si la maison est construite dans un lieu boisé, il sera forcément envahi par des mousses ou des algues. On peut les enlever à l'aide d'une brosse métallique et d'un cutter. Traiter ensuite le mur à la chaux diluée à 50 %. Laisser la chaux faire son effet pendant quelques heures, puis bien rincer à l'eau. Avant de peindre, laisser le mur sécher à fond (plusieurs jours).

  5. Nettoyeur haute pression

    Un nettoyeur haute pression permet de bien décrasser le mur. Il élimine également peinture écaillée, débris, etc. Si nécessaire, traiter à l'aide d'un anti-mousse. Le laisser faire effet, puis repasser le mur au nettoyeur haute pression. Si le temps le permet, attendre ensuite 14 jours avant de commencer à peindre.

  6. Remontées d'humidité

    Si le mur présente des problèmes de remontées d'humidité, il faudra les résoudre avant toute chose. La cause peut être une mauvaise isolation des fondations. Dans ce cas, on peut créer une ouverture de ventilation, par exemple dans un joint vertical du briquetage, ou encore remplacer une brique par une grille de ventilation.

  7. Dépôts poudreux

    Des murs peints peuvent présenter des dépôts poudreux qui s'opposeraient à une bonne adhérence de la nouvelle peinture. Le support doit alors être traité à l'aide d'un apprêt spécial. Il doit en effet être parfaitement homogène pour que la peinture y adhère correctement. Dans le cas contraire, elle s'écaillerait bien vite.

  8. Nettoyer la base du mur

    Au niveau du sol, il est bon de brosser le mur pour en éliminer la terre, le sable, etc. Si possible, creuser sur une profondeur correspondant à la hauteur d'une brique, nettoyer la rangée de briques ainsi dégagée, et laisser sécher à fond. Appliquer une sous-couche sur les briques non traitées et laisser sécher au moins 12 heures. On peut peindre ce bandeau inférieur d'une teinte foncée. Ainsi, les projections de boue se remarqueront moins.

  9. Protéger portes et fenêtres.

    Couvrir les plantes avoisinantes d'une bâche plastique. Protéger les éléments en bois (encadrements de portes et fenêtres, etc.) avec du ruban de masquage. Peindre tout d'abord le pourtour du mur à l'aide d'un gros pinceau, sans oublier les joints en contact avec les encadrements de portes et fenêtre et les gouttières. Chaque passe doit chevaucher largement la précédente. Partir d'une zone sèche (non peinte) et peindre jusqu'à la peinture fraîche.
    Ne pas lésiner sur la peinture : si la couche est trop légère, l'effet sera irrégulier et déplaisant.
    Contrôler les numéros de référence des différents pots de peinture. S'ils ne sont pas les mêmes, il y a de bonnes chances que des différences de tonalité apparaissent au bout d'un certain temps.

  10. Bien étaler la peinture

    Utiliser un rouleau à poils longs. Les raccords se verront moins et vous pourrez travailler beaucoup plus vite. Bien charger le rouleau en peinture. Faire une première passe à la verticale. Recharger le rouleau et faire une deuxième passe verticale à 40 cm de distance. Croiser ensuite deux passes en diagonale. Bien remplir de peinture tous les joints et interstices. Peindre ensuite du sommet du mur jusqu'à mi-hauteur, puis de la mi-hauteur jusqu'au sol.
    Faire ensuite une nouvelle passe sur la droite ou la gauche. Pour les zones de dimensions réduites ou près des portes et fenêtres, prendre un rouleau étroit. À noter qu'il s'agira toujours d'une zone de peinture fraîche, et qu'il faut aller du sec vers le mouillé.

  11. Échelle ou échafaudage

    Pour ce travail, le temps doit impérativement être sec et non venteux. Utiliser une échelle ou un escabeau de qualité (son sommet doit être à environ un mètre de la hauteur de travail). L'échelle doit reposer sur une surface stable et ferme, de manière à bien rester en place.
    Elle doit être inclinée à environ 15° par rapport au mur. Pendant le travail, toujours déplacer l'échelle quand il n'est plus possible de peindre en allongeant le bras.

  12. Écarteur

    Un écarteur de façade renforce la stabilité de l'échelle et la sécurité de l'utilisateur. Très utile pour travailler sur des gouttières en surplomb, par exemple, il s'adapte aisément à n'importe quelle échelle. Il accroît généralement de 35 cm la distance entre mur et échelle. Pour plus de sécurité, il est recommandé de louer un échafaudage ou une plate-forme élévatrice.

  13. Gouttières

    Dans de nombreux cas, il faut aussi entretenir les gouttières et passées de toitures, et donc les repeindre. Si vous avez loué un échafaudage ou une plate-forme élévatrice, vous serez en mesure d'examiner de plus près l'état des gouttières et de faire les réparations qui s'imposent. Voir aussi le guide « Entretien des gouttières  ».

Note

Noter ce guide détaillé.

Peindre les murs extérieurs

4
4 of 5

63 total

  • 5
    31
  • 4
    14
  • 3
    9
  • 2
    3
  • 1
    6